Sondage CFDT : restitution et analyse des résultats

Vous avez été nombreux à répondre à notre sondage spécial reprise envoyé en mai. 

Merci d'avoir pris le temps d'y participer ainsi que pour vos retours et commentaires qui sont riches d'enseignements !

Nous avons pu noter que les agents ayant répondu nous ont fait part de leurs peurs mais aussi de leurs espoirs. Il s'avère qu'il a été apprécié de pouvoir profiter, en cette période (très) difficile, de cette opportunité pour s'exprimer.

Q1 : Dans quel grand service travaillez-vous ?

Une grande majorité des réponses provient de la DSNA (42%) puis de la DSAC (18%) et ensuite des personnels en services centraux (14%).

 

Q2 Pendant le confinement, les relations avec votre service 

Pour 62% d'entre vous, les liens sont restés les mêmes ou se sont même resserrés pour 15%. En revanche, les relations se sont dégradées pour 11% et 6% n'ont pas eu de relation du tout et ont déclaré se sentir abandonné.

Les modes de communication ont été modifiés pendant le confinement dans l'impossibilité de présentiel, la grande majorité d'entre nous s'est donc adaptée en mettant en place des échanges formels et informels avec les collègues. 

On peut citer un des commentaires qui résume bien cela "les liens ne sont ni mieux, ni pires, mais différents"

Sur les dégradations des relations : pour la CFDT Cadres (cf guide télétravail p.17), "le télétravail est justement un excellent « révélateur » de situations managériales problématiques : on notera bien souvent que le manque de confiance du manager envers le salarié n’est pas né avec le télétravail mais existait bien avant, sans qu’il soit toujours formulé de manière explicite. Profiter de la mise en place du télétravail peut s’avérer être un excellent moyen pour faire remonter ces problèmes à condition d’en avoir la volonté."

De nombreux commentaires font en effet référence aux relations avec la hiérarchie pendant cette période. Les managers intermédiaires ont été fortement mis à l'épreuve, en réorganisant les méthodes de travail tout en continuant à assurer leurs missions. Citation d'un commentaire "On attend beaucoup des manageurs mais on leur donne peu en retour"

Q3 Comment abordez-vous la reprise ? 

Près de 60% des répondants se sont déclarés sereins pour la reprise, les plus inquiets estimant les mesures de protection insuffisants représentent un peu moins de 12%. Environ 30% n'étaient pas concernés par la reprise (télétravail, ASA ou congés) au moment de renseigner le sondage.

Les moyens de protection sont jugés suffisants par une majorité mais des craintes subsistent sur leur mise en place et leur application. De nombreux commentaires sur les masques fournis qui s'effilochent ou sont en polaire, difficile à supporter pendant une période prolongée. 

Ceux qui estiment les moyens insuffisants se sont en général équipés de leur propre matériel de protection (gel, masques, lingettes). Les moyens et les informations diffèrent d'un service à l'autre. 

 

 

Q4 Jours de congés/RTT imposés durant le confinement 

Plus de la moitié des répondants trouvent cette mesure inutile (16%) ou injuste (37%). D'un autre côté 42% estiment cette mesure justifiée. 

On peut penser que chacun a interprété cette mesure au regard de sa situation personnelle. La communication de l'administration sur ce sujet a été jugée toutefois par nombre d'entre vous assez chaotique (et on vous comprend) ! 

Pour certains qui ont travaillé "normalement" voire plus que d'habitude, c'est l'incompréhension : "Mon activité a été nominale en termes de quantité et acceptable en termes de productivité. Je ne comprends pas les mesures de congés RTT qui sont contre-productives (forcer à chômer des jours alors que l'activité demande du travail)"

Alors que pour d'autres qui ont connu un ralentissement de leur activité, cela semble à moindre mal : "Je trouve qu'avoir conservé l'intégralité de son salaire alors qu'on avait des horaires réduits et un trafic quasi nul est un luxe énorme.... Je suis d'ailleurs étonné du maintien des primes liées à la classe de terrain pendant ces mois d'inactivité. Par conséquent, devoir "sacrifier" 5 jours de congés annuels est "peanuts" à côté de ce que vivent certains travailleurs, et au vu de la situation économique de la DGAC et du pays...''

Q5 Avez-vous télétravaillé durant le confinement?

80% des participants ont pu télétravailler dont 14% avec une partie également en présentiel 

Q6 Si vous faites actuellement du télétravail, comment ça se passe ?

Pour 42% des participants, le télétravail lorsqu'il est possible reste le mode de fonctionnement privilégié pour éviter les transports ainsi que croiser trop de monde au bureau. Un mix de télétravail et présentiel pour retourner au bureau de manière ponctuelle (pour la socialisation et accès à certaines ressources notamment) est en général ce qui est souhaité. 

Environ 17% ne sont pas équipés correctement pour le télétravail : pas de VPN, écran trop petit, utilisation de matériel personnel, absence d'imprimante, position de travail non adaptée, espace réduit sont souvent cités

Seulement 14% souhaitent retourner au bureau "dès que possible".

Même si le télétravail imposé n'a pas toujours été facile, de nombreux agents nous ont fait part de leur expérience et ont indiqué vouloir continuer à le pratiquer de manière hebdomadaire à l'avenir.

Citation d'un commentaire "Cette crise sanitaire aura au moins eu le mérite d'ouvrir de nouvelles perspectives en ce qui concerne les méthodologies et de l'efficacité. En effet, le nombre de réunions (inutiles) s'est grandement réduit et les vidéoconférences réalisées ont été plus concises. En conclusion, le présentiel n'est pas forcément synonyme d'efficacité et le télétravail n'est pas synonyme d'inactivité !"


Remarques générales 

1. Oui le sondage est anonyme sauf si vous avez souhaité nous laisser vos coordonnées ! 

2. De nombreux commentaires et retours concernent le télétravail : c'est un sujet que le CFDT porte depuis de nombreuses années et nous avons largement contribué à sa mise en place à la DGAC. Nous avons demandé bien avant la Covid un assouplissement des contraintes et une généralisation. Avec la mise en place d'horaires variables, il permet d'éviter de surcharger les transports, de gagner en efficacité et en qualité de vie. Même les plus réfractaires ont du se rendre à l'évidence à la lumière de l'expérience Covid.  Il est maintenant nécessaire d'avancer sur ces sujets avec la participation des personnels. Le DG nous a d'ailleurs promis un groupe de travail à la rentrée, nous attendons donc avec impatience et vous tiendrons prochainement informés.

 

Si vous avez des remarques complémentaires, n'hésitez pas à nous en faire part : cfdt-dgac@regis-dgac.net